karl marx les thèses sur feuerbach – georges labica.

pdf

epub

Ce célèbre texte de Marx, rédigé en 1845, est un des plus petits documents philosophiques : soixante-cinq lignes, distribuées en onze «thèses», dont la plus longue compte treize lignes et la plus brève, une ligne et demie.
À quoi attribuer sa fortune ? Il en va de ces notes comme des aphorismes de Nietzsche ou des carnets de Valéry : le regard étranger découvre, dans l’apparente spontanéité de l’écriture, dans sa déconcertante concision, sa propre disponibilité et comme une invite à la libre coproduction du sens.
Marx, en réalité, règle ses comptes avec ce qu’il appelle sa «conscience philosophique d’autrefois ». Il refuse désormais de se contenter du rôle de spectateur.
Il voit dans ce qu’il regarde autour de lui, des besoins et des projets, du travail et de l’imagination, qui renvoient à une économie, à une culture, à une histoire, c’est-à-dire à une société déterminée.
Ce livre nous fait pénétrer au sein du laboratoire de Marx, au moment où il engage une révolution théorique qui n’a pas fini de faire parler d’elle, ainsi qu’en témoigne le retentissant, perdurable et quasi obsessionnel écho de la 11e thèse sur Feuerbach : « Les philosophes ont seulement interprété différemment le monde, ce qui importe, c’est de le changer. »
La suite est connue, l’œuvre sera poursuivie sous le signe, pour l’essentiel, de la «critique de l’économie politique», du Manifeste communiste et du Capital, du 18 Brumaire et de La guerre civile en France. À noter que cet avenir-là, nous le connaissons, mais pas Marx…

Guillaume d’Ockham. Logique et philosophie – Joel Biard

Résultat de recherche d'images pour "Guillaume d’Ockham. Logique et philosophie - Joel Biard"

pdf

epub

G. d’Ockham (1285-1347) instaure un rapport inédit entre l’analyse logique du langage, la théorie de la connaissance et les sciences du réel, physique, théologie. Il contribue à élaborer à la fin du Moyen Age, une nouvelle façon de penser et de faire de la philosophie

5 Introduction

15 Signifier

Signes et langages, 16

Qu’est-ce qu’un signe ?, 16 ; La distinction des trois langages, 22 ; Structure et fonction du langage mental, 34

Modes de signification et de référence, 37

L’universel, 40 ; Les catégories, 42 ; La supposition et ses modes, 46 ; Signification et supposition, 51

55 Connaître

Analyse, 56

Appréhension et jugement, 56 ; Évidence, connaissance intuitive, connaissance abstractive, 58

Synthèse : de la chose au concept, le procès d’élaboration des concepts, 67

Connaître, savoir, démontrer, 75

85 Savoir

Dieu, 86

La nature, 102

Nature et matière, 103 ; Cause, 108 ; Mouvement, 112

117 Conclusion

121 Éléments de chronologie

123 Bibliographie

Le spectateur emancipé – RANCIERE, Jacques

pdf

epub

« Celui qui voit ne sait pas voir » : cette présupposition traverse notre histoire, de la caverne platonicienne à la dénonciation de la société du spectacle. Elle est commune au philosophe qui veut que chacun soit à sa place et aux révolutionnaires qui veulent arracher les dominés aux illusions qui les y maintiennent. Certains emploient explications subtiles ou installations spectaculaires pour montrer aux aveugles ce qu’ils ne voient pas. D’autres veulent couper le mal à sa racine en transformant le spectacle en action et le spectateur en homme agissant. Les études réunies ici opposent à ces deux stratégies une simple hypothèse : le fait de voir ne comporte aucune infirmité ; la transformation en spectateurs de ceux qui étaient voués aux contraintes et aux hiérarchies de l’action a pu contribuer à bouleverser les positions sociales ; et la dénonciation de l’homme aliéné par l’excès des images a d’abord été la réponse de l’ordre dominant à ce désordre. L’émancipation du spectateur, c’est alors l’affirmation de sa capacité de voir ce qu’il voit et de savoir quoi en penser et quoi en faire. En examinant quelques formes et débats de l’art contemporain, ce livre tente de répondre aux questions : qu’entendre par art politique ou politique de l’art ? Où en sommes-nous avec la tradition de l’art critique et avec le désir de mettre l’art dans la vie ? Comment la critique militante de la marchandise et de l’image est-elle devenue l’affirmation mélancolique de leur toute-puissance ou la dénonciation réactionnaire de l’« homme démocratique » ?

Orwell éducateur – Jean-Claude Michéa

pdf

epub

« Mon intention était de mettre à la disposition du lecteur une sorte de boîte à outils philosophique, d’une cohérence suffisante pour autoriser un démontage élémentaire de l’Imaginaire capitaliste, tel qu’il domine à présent une part croissante de nos esprits. L’idée, en effet, selon laquelle il serait possible de déconstruire l’emprise étouffante que l’Économie et la Technique modernes exercent sur notre vie quotidienne, sans procéder en parallèle à une décontamination systématique de nos imaginaires individuels, me paraît, à la lumière de décennies d’aventures politiques dont l’échec était programmé, définitivement naïve et utopique. […] On le voit, il s’agissait moins, dans cet essai, d’exposer la philosophie politique de George Orwell dans sa vérité historique, que d’en mettre à l’épreuve les catégories fondamentales pour essayer de penser, aussi précisément que possible, le cours présent des choses et ce vers quoi il nous emporte. Tel est, je crois, l’usage le plus fidèle des leçons d’un éducateur. »

Le trauma colonial – Une enquête sur les effets psychiques et politiques contemporains de l’oppression coloniale en Algérie – Karima LAZALI

Résultat de recherche d'images pour "Le trauma colonial - Karima Lazali"

pdf

epub

Psychanalyste, Karima Lazali a mené une singulière enquête sur ce que la colonisation française a fait à la société algérienne, enquête dont elle restitue les résultats dans ce livre étonnant. Car elle a constaté chez ses patient∙e∙s des troubles dont rend mal compte la théorie psychanalytique. Et que seuls les effets profonds du « trauma colonial » permettent de comprendre : plus d’un demi-siècle après l’indépendance, les subjectivités continuent à se débattre dans des blancs de mémoire et de parole, en Algérie comme en France.
Elle montre ce que ces « blancs » doivent à l’extrême violence de la colonisation : exterminations de masse dont la mémoire enfouie n’a jamais disparu, falsifications des généalogies à la fin du XIXe siècle, sentiment massif que les individus sont réduits à des corps sans nom… La « colonialité » fut une machine à produire des effacements mémoriels allant jusqu’à falsifier le sens de l’histoire. Et en cherchant à détruire l’univers symbolique de l’« indigène », elle a notamment mis à mal la fonction paternelle : « Leurs colonisateurs ont changé les Algériens en fils de personne » (Mohammed Dib). Mais cet impossible à refouler ressurgit inlassablement. Et c’est l’une des clés, explique l’auteure, de la permanence du « fratricide » dans l’espace politique algérien : les fils frappés d’illégitimité mènent entre frères une guerre terrible, comme l’illustrent le conflit tragique FLN/MNA lors de la guerre d’indépendance ou la guerre intérieure des années 1990, qui fut aussi une terreur d’État.
Une démonstration impressionnante, où l’analyse clinique est constamment étayée par les travaux d’historiens, par les études d’acteurs engagés (comme Frantz Fanon) et, surtout, par une relecture novatrice des œuvres d’écrivains algériens de langue française (Kateb Yacine, Mohammed Dib, Nabile Farès, Mouloud Mammeri…).

Francisco Vergara Les fondements philosophiques du libéralisme – Fransisco Vergara

pdf

epub

Une certaine pensée libérale, venue des pays anglo-saxons, a soufflé sur le monde occidental au cours des années 1980. Se posant en défenseurs de la liberté des citoyens, les représentants de ce courant ? Milton Friedman et Friedrich Hayek ? ont instruit le procès de l’État, jugé trop interventionniste. Ils ont inspiré les gouvernements (Thatcher et Reagan) comme les institutions internationales (Banque mondiale, FMI, etc.) et ont laissé une empreinte forte, encore perceptible en ce début de siècle dans certaines déclarations d’hommes politiques et d’intellectuels, y compris à gauche. Les propagateurs de ces idées ont soutenu qu’ils ne faisaient que réaffirmer la pensée des fondateurs du libéralisme, notamment celle d’Adam Smith. Il n’est donc pas inutile de confronter les points de vue des Anciens et des Modernes en la matière. C’est ce que Francisco Vergara a entrepris de faire dans cet essai, démontrant, au terme d’une analyse comparative fine que le courant de pensée ultralibéral qui réunit Hayek et Friedman appartient à une tradition philosophique opposée à celle du libéralisme classique. À partir de là, il s’efforce de reformuler et d’apporter des réponses à des questions qui restent d’actualité : où doit s’arrêter le rôle de l’État ? Jusqu’où peut aller la liberté de l’individu ?

Roman philosophique d’Ibn Thofaïl – Hayy ben Yaqdhan

pdf

epub

Il s’agit du « Hayy ben Yaqdhân » (« Le Vivant fils du Vigilant »), connu en latin sous le titre du « Philosophus autodidactus » (« Le Philosophe autodidacte »), traité du philosophe andalou Aboû Bekr Ibn Thofaïl (XIIe siècle apr. J.-C.). « De tous les monuments de la philosophie arabe », dit Ernest Renan en parlant du « Hayy ben Yaqdhân » , « c’est peut-être le seul qui puisse nous offrir plus qu’un intérêt historique ». Cet ouvrage, curieux à plus d’un égard, offre six cents ans avant Daniel Defoe un prototype scientifique, philosophique et mystique du « Robinson Crusoé ». Il s’ouvre par la supposition d’un enfant qui naît sans père ni mère, dans une île déserte. Cet enfant, c’est Hayy ben Yaqdhân. Il est adopté par une gazelle, qui l’allaite. Il grandit, observe, réfléchit. Doué d’une intelligence supérieure, non seulement il sait ingénieusement pourvoir à tous ses besoins, mais il arrive bientôt à découvrir de lui-même, par les seules forces de son raisonnement, les notions les plus élevées que la science humaine possède sur l’univers. Avec le temps, il reconnaît que les êtres qui l’entourent renferment la multiplicité et l’unité, attendu que, s’ils sont multiples du côté de leurs formes, ils sont une même chose quant à l’essence. Enfin, le système auquel il aboutit, le conduit à chercher dans l’extase mystique l’union intime avec Dieu, qui constitue à la fois la plénitude de la science humaine et la félicité souveraine et absolue. « Seul parmi les auteurs arabes d’allégories philosophiques, Ibn Thofaïl a su garder la juste mesure, tenir la balance égale entre les [différents] genres [littéraires] », dit Léon Gauthier . « [Sa] phrase est courte, alerte, d’une correction absolue, d’une élégance parfaite, d’une lumineuse clarté… Si donc il fallait indiquer à des étudiants orientalistes un modèle à imiter de style philosophique arabe, nous désignerions sans hésiter le style d’Ibn Thofaïl, c’est-à-dire du “Hayy ben Yaqdhân”. S’il fallait leur choisir, en outre, le meilleur ouvrage arabe à lire pour prendre, au prix d’un minimum de temps et de peine, une idée d’ensemble de la philosophie musulmane, et de la science arabe dont elle fait la synthèse, nous leur nommerions encore, sans balancer, le “Hayy ben Yaqdhân”… Disons, en un mot, qu’Ibn Thofaïl est à tous égards, dans la pléiade des “falâcifa” … le modèle des vulgarisateurs. »

Dictionnaire critique du marxisme – Georges Labica, Gerard Bensoussan

epub

Le Dictionnaire critique du marxisme est un ouvrage dirigé par Georges Labica et Gérard Bensussan. Ce dictionnaire encyclopédique est consacré aux penseurs et théoriciens du marxisme, aux concepts et ouvrages fondamentaux de cette doctrine et à son histoire. Il a été publié pour la première fois en 1982 aux Presses universitaires de France (PUF), puis en collection poche (« Quadrige. Dicos poche »). La seconde édition, datée de 1985, est refondue et augmentée par rapport à celle de 1982. Les articles ont été rédigés par de nombreux spécialistes français et étrangers. L’ouvrage a été traduit et adapté en allemand.

 

Arabesques l’aventure de la langue arabe en Occident – Henriette Walter Bassam Baraké

pdf

epub

A travers l’histoire des échanges linguistiques entre l’arabe et le français, c’est une histoire des relations culturelles entre orient et occident qui est contée aux lecteurs.
Cet ouvrage ludique (grâce aux encadrés dissiminés tout au long des chapitres et aux deux glossaires de mots français venus de l’arabe et de mots arabes venus du français) offre deux perspectives intéressantes aux lecteurs. Un exposé des aspects historiques (naissance et développement), linguistiques (phonétique, grammaire) et culturels (calligraphie, poésie, sciences…) de la langue arabe. Et une étude des influences réciproques et des échanges linguistiques entre l’arabe et le français. A travers ce dernier aspect, c’est une histoire des relations culturelles entre Orient et Occident qui apparaît en filigrane.

interpenetration l’islam et l’europe – nilufer gole

pdf

epub

« »Y a-t-il conflit entre les religions ? Entre les civilisations ? Si conflit il y a, peut-on le justifier par l’antagonisme entre un Occident qui serait ancré dans la modernité et la laïcité, et un islam qui resterait figé dans la foi et la tradition ? Qu’en est-il réellement ?” sont autant de questions auxquelles répondra Nilüfer Göle. Prenant pour point de départ les attentats du 11 Septembre, Nilüfer Göle se penche sur la nature profonde de leurs auteurs et sur la complexité de leurs rapports avec l’Occident. Invitant le lecteur à bien faire la distinction entre Islam et islamisme, et mettant l’accent sur la grande diversité de l’Islam contemporain, l’auteur s’appuie notamment sur l’exemple de la Turquie.»
Le Progrès La Tribune, 15 février 2006

Pour Nilüfer Göle, la Turquie donne à voir comment tradition et modernité peuvent coexister dans les pratiques quotidiennes, sociales ou privées. Cette relation complexe trouve particulièrement en France un écho sensible dans la question du statut des femmes : le foulard devient ainsi le symbole de toutes les contradictions qui tiraillent l’islam contemporain.

L’auteur invite les esprits éclairés à combattre les réflexes identitaires afin d’éviter que se dressent les uns contre les autres partisans d’un islamisme extrémiste et défenseurs d’une prétendue « pureté européenne ».

Fetichisme Histoire d un concept – Iacono

  pdf

Averroès et l’averroïsme – Ernest Renan

pdf

Ernest Renan (1823-1892), brillant élève au séminaire, était destiné à un avenir ecclésiastique. Mais il rencontre la philosophie, la critique des textes et la méthode historique… Son désir de concilier la religion – et non les dogmes catholiques – et la science – avenir de l’humanité – explique son admiration pour la Grèce antique qui avait su conjuguer la beauté, la raison et le sens du divin. Son intérêt pour Averroès – Averroès et l’averroïsme paraît dès 1852 pour être remanié par la suite – est en quelque sorte un détour vers la philosophie grecque et plus particulièrement Aristote : c’est en effet par l’intermédiaire des penseurs arabes que les textes grecs sont parvenus en Occident chrétien. Averroès est l’un de ces passeurs ; ses commentaires sont tenus par les uns pour des clés incontestables de la pensée aritotélicienne, par les autres pour des discours blasphématoires. Cet ouvrage brosse un tableau des adhésions aux thèses que le Commentateur présente, mais aussi des condamnations, des résistances, des réfutations dont elles ont été l’objet, entre le XIIIe et le XVIe siècle, en France et en Italie ; au cœur du débat, la philosophie de la connaissance à travers deux questions essentielles l’intellect est-il un ? peut-on accepter qu’il existe une double vérité : ce qui est vrai selon la foi peut-il ne pas l’être selon la raison ?

L’agriculture naturelle : theorie et pratique pour une philosophie verte – Masanobu Fukuoka

pdf
epub
Imaginez ce qu’est l’agriculture sans labours fertilisants, herbicides chimiques, ni même sans compost ! Fukuoka a appris à ne pas demander l’impossible à la nature et il obtient, en retour, des rendements incroyablement élevés. Au lieu de s’efforcer d’en faire toujours un peu plus, il a recherché le moyen d’en faire moins, de mettre fin aux travaux inutiles et, cependant, sa terre s’enrichit d’année en année. Il a réduit ses coûts, ses équipements et, moyens techniques au strict minimum, pour s’en tenir à une économie indépendante propre à préserver un cycle naturel plus sain et plus équilibré.
Il nous offre l’image stimulante d’une terre convenablement gérée, pierre angulaire d’une société de suffisance, de permanence, et permettant l’auto-régénération.
À propos de l’auteur :
Masanobu Fukuoka est une des rares personnes à avoir consacré plus de cinquante années de sa vie à l’agriculture, considiérée comme une voie d’accomplissement spirituel. Plus rare encore, en cette époque de spécialisation outrancière, est sa manière de saisir l’ensemble des relations réciproques, existant entre tous les aspects de la société humaine et la nature. Célébré comme « Lao Tseu des temps modernes » par ses compatriotes, pour sa sagesse paradoxale, il retourner aux sources mêmes des traditions agricoles, tout en étant à l’avant-gard de la civilisation postindustrielle.
Il renverse les idées préconçues et les réductions rationalistes du monde, pour nous faire découvrir les racines d’un mode de vis sain et authentique, nous fournissant les preuves de la vérité qu’il avance par sa pratique de l’agriculture.

L’autogestion en Algérie: Données politiques de ses premières étapes et de son application – Ahmed Mahsas

L'autogestion en Algérie: Données politiques de ses premières étapes et de son application (French Edition) by [Mahsas, Ahmed]

pdf

epub

La lutte de libération sous toutes ses formes a mobilisé les masses populaires et élevé leur conscience politique. Ce potentiel précieux, résultat de sacrifices immenses, a permis de constituer dans la première étape de la libération l’ossature de l’organisation du pays. Mais la lutte pour le pouvoir et son corollaire, les crises successives, ont introduit dans les institutions des germes de contradictions qui affaiblissent la base du régime. Le succès de l’autogestion en Algérie dépendait de l’ensemble des éléments en interaction sur le plan national. Par un choix délibéré d’une approche critique des problèmes, l’auteur a tenté d’expliquer les faits négatifs rencontrés tant au niveau du secteur socialiste agricole qu’à celui des structures nationales. Le régime de Boumédienne a tenté jusqu’ici de nier les résultats positifs de l’expérience Ben Bella et de valoriser, de ce fait même ses propres réalisations. « Si on peut à juste titre, critiquer tel ou tel aspect de l’ancien régime et ses contradictions, on est en droit, écrit l’auteur, de démentir les allégations et les prétentions du régime actuel quant à ses réussites. »

CORPS ET AME : carnets ethnographiques d’un apprenti boxeur – Loic Wacquant

pdf

epub

Voici un ouvrage de référence qui passionnera ceux qu’intéressent la sociologie du sport et les récits sportifs. Alliant avec finesse et clarté la sociologie, l’ethnographie et la nouvelle littéraire, Loïc Wacquant nous raconte son voyage initiatique dans le monde de la boxe professionnelle aux Etats-Unis de 1988 à 1992. Les notes consignées au jour le jour après chaque séance d’entraînement dans le « gym » (salle de boxe) d’un quartier du ghetto noir de Chicago, les observations et photos réalisées lors de matchs ainsi que les enregistrements d’histoires de vie ont fourni les données empiriques à la base de cette « nouvelle sociologique ».

Sa participation « observante » à l’objet d’étude ainsi que l’amitié accordée par les boxeurs noirs du gym lui ont permis d’assimiler totalement les catégories du jugement pugilistique et de décrire les comportements du boxeur dans son « habitat naturel ». Rompant avec le discours moralisateur produit par le regard lointain d’un observateur placé en surplomb de l’univers étudié, ce livre montre comment le boxeur « fait sens dès lors qu’on prend la peine de s’en approcher d’assez près pour le saisir avec son corps, en situation quasi expérimentale ».

Construit autour de trois textes rédigés à différents moments de « l’histoire pugilistique » de l’auteur, l’ouvrage nous décrit non seulement l’univers de la boxe professionnelle américaine mais aussi les relations sociales internes au gym, l’ethos et l’habitus pugilistiques et les aspirations des boxeurs noirs issus du ghetto de Chicago. Comme le dit si bien L. Wacquant, le gym est « cette forge où se façonne le pugiliste, l’atelier où s’usine ce corps-âme et armure qu’il s’apprête à lancer dans l’affrontement sur le ring, le fourneau où s’entretiennent la flamme du désir pugilistique et la croyance collective dans le bien-fondé des valeurs indigènes ». Pour l’auteur, le boxeur est bien un « engrenage vivant du corps et de l’esprit » qui fait fi de la frontière entre raison et passion. Mais en même temps, l’univers clos de la boxe ne peut se comprendre en dehors de son environnement qui lui donne sens : le gym est un sanctuaire qui protège de l’insécurité du ghetto, qui régule la violence et où l’on peut se soustraire aux misères ordinaires d’une existence trop ordinaire.

Culture et résistance : Entretiens avec David Barsamian – Edward-W Said

pdf

epub

Durant des années, Edward W. Said a été le principal porte-parole de la cause palestinienne aux Etats-Unis. […] Il a payé cher ses prises de position sur le problème palestinien. […] Parallèlement à son engagement politique, il a apporté une énorme contribution au monde des lettres. […] On ne sait trop comment, dans son temps libre, cet homme de la Renaissance trouve en plus le moyen de jouer du piano et d’écrire sur la musique et l’opéra.  » Voilà le portrait que dresse d’Edward W. Said son interlocuteur dans ce livre, David Barsamian. Au cours d’une série de six entretiens radiophoniques, les deux hommes abordent la question du conflit israélo-palestinien. Said en fournit une vision tour à tour ample et détaillée, une vision qui ne se veut ni objective, ni subjective, simplement informée, humaine et rationnelle. Excellente pour rectifier les idées reçues. L’accent est mis sur la dimension ethnique, culturelle pour Edward W. Said, en effet, derrière l’affrontement politique et territorial se cache un mépris des juifs envers leurs frères sémites les Arabes. Et l’auteur, grand spécialiste de l’impérialisme, de souligner, tout au long de l’ouvrage, le déséquilibre des forces en présence, immense, terrible, permanent.

Pages Spirituelles – Ibn Taymiyya – Smirna Si

epub

En se lançant dans une exégèse relativement alambiquée du verset coranique LXXIII, 20, le Shaykh al-Islam semble ensuite vouloir souligner le caractère inévitable de la multiplicité manifeste dans la communauté musulmane, avec ses hauts et ses bas. Si je le comprends bien, il semblerait même vouloir dire que rien n’est jamais seulement noir ou blanc. Quoi qu’il en soit de toutes ces nouveautés qu’il dénonce, les Musulmans qu’il vise de son propos ne font pas que des choses horribles, interdites : selon lui, leurs « affaires » comprennent aussi des choses autorisées ou commandées par la religion. Cela dit, Ibn Taymiyya se doit bien sûr de réaffirmer l’obligation canonique de la commanderie du bien et du pourchas du mal. Plus intéressante encore que le fait qu’il en parle alors est la manière même dont il les évoque. Il n’exige de les mettre en œuvre que « dans la mesure du possible » et précise qu’ils ne sont plus « Légitimes » (mashrū‘), conformes à la Sharī‘a, quand les effets en sont pires que la situation à laquelle on tente de remédier par leur biais. Dans ce texte comme en d’autres, le pragmatisme du mufti damascain est manifeste et, pour lui, les outils premiers de l’engagement socio-religieux sont la pondération et la souplesse. La manière la plus indiquée d’éviter une situation gravement corrompue est parfois d’en supporter une autre qui l’est moins. Ibn Taymiyya l’écrit par ailleurs, ainsi que clairement indiqué par le Prophète, « renouer de bonnes relations » (iṣlāḥ dhāt albayn) est d’un degré plus éminent même que certaines des obligations centrales de l’Islam, dont la prière ou, en l’occurrence, commander le convenable et interdire le répréhensible. La conclusion du théologien est une éclatante profession de salafisme vrai. Quel que soit l’intérêt prétendûment « prépondérant » que d’aucun trouvent aux fanfares militaires et autres nouveautés, la voie des Anciens lui apparaît « plus parfaite en toute chose », non seulement en matière de culte mais dans les affaires de gouvernement: jihād, émirat, politiques, justice pénale, finances. Ce salafisme est cependant largement tempéré de réalisme. Ainsi qu’expliqué dans le Coran et la tradition prophétique, ce qui est attendu des Musulmans, c’est à vrai dire de tendre vers l’idéal en en mettant en œuvre ce dont ils sont capables, c’est-à-dire en faisant leur possible. La réaffirmation inconditionnelle de la norme n’a de sens en Islam qu’accompagnée d’une ouverture tout aussi grande à la faiblesse humaine. Tel que compris par Ibn Taymiyya, le véritable salafisme est à la fois fidélité à un âge d’or révolu et générosité, miséricorde vis-à-vis du présent.

Théories et institutions pénales. Cours au Collège de France (1971-1972) – Michel Foucault

epub

 » Ce qui caractérise l’acte de justice, ce n’est pas le recours à un tribunal et à des juges ; ce n’est pas l’intervention des magistrats (même s’ils devaient être de simples médiateurs ou arbitres). Ce qui caractérise l’acte juridique, le processus ou la procédure au sens large, c’est le développement réglé d’un litige. Et dans ce développement, l’intervention des juges, leur avis ou leur décision n’est jamais qu’un épisode. C’est la manière dont on s’affronte, la manière dont on lutte qui définit l’ordre juridique. La règle et la lutte, la règle dans la lutte, c’est cela le juridique.  »

Michel Foucault

Théories et Institutions pénales est le titre donné par Michel Foucault au cours qu’il prononce au Collège de France de novembre 1971 à mars 1972.

Dans ces leçons, Michel Foucault théorise, pour la première fois, la question du pouvoir qui va l’occuper jusqu’à la rédaction de Surveiller et Punir (1975) et au-delà, d’abord à travers la relation minutieuse de la répression par Richelieu de la révolte des Nu-pieds (1639-1640), puis en montrant comment le dispositif de pouvoir élaboré à cette occasion par la monarchie rompt avec l’économie des institutions juridiques et judiciaires du Moyen Âge et ouvre sur un  » appareil judiciaire d’État « , un  » système répressif  » dont la fonction va se centrer sur l’enfermement de ceux qui défient son ordre.

Michel Foucault systématise l’approche d’une histoire de la vérité à partir de l’étude des  » matrices juridico-politiques « , étude qu’il avait commencée dans le cours de l’année précédente (Leçons sur la volonté de savoir), et qui est au cœur de la notion de  » relation de savoir-pouvoir « . Ce cours développe sa théorie de la justice et du droit pénal.

La parution de ce volume marque la fin de la publication de la série des Cours de Michel Foucault au Collège de France (dont le premier volume a été publié en 1997).

V.Y.Mudimbe et la Re-invention de L’Afrique: Poetique et Politique de la Decolonisation des Sciences Humaines – Kasereka Kavwahirehi

pdf

epub

V.Y. Mudimbe est connu comme une figure de proue de la pensée africaine. Avec L’Odeur du père, L’Écart et The Invention of Africa, il s’est frayé une trace toujours plus importante dans le cheminement des études africaines, dans le cadre des études littéraires et culturelles, de la philosophie et des théories postcoloniales. Auteur d’une oeuvre romanesque et poétique remarquable, Mudimbe n’avait jamais à ce jour été présenté dans la totalité de son oeuvre vaste, embrassant la philosophie et la fiction romanesque. La monographie de Kasereka Kavwahirehi vient combler cette lacune et, de surcroît, pour la première fois l’oeuvre littéraire et scientifique, francophone et anglophone de Mudimbe est abordée dans ses liaisons organiques et ses lignes de force. Suivant Mudimbe dans sa traversée des frontières, territoriale et linguistique, générique et disciplinaire, Kasereka Kavwahirehi élucide les enjeux esthétiques, épistémologiques et existentiels de la démarche mudimbienne dont le but ultime est la fondation d’un nouveau discours africain sur le monde, libéré des pesanteurs coloniales. Les contextes existentiels, idéologiques et culturels africains, européens et américains de sa prise de parole et le rapport à ses sources d’inspiration (Foucault, Lévi-Strauss, Sartre, Jean de la Croix, Senghor, Mabika Kalanda, etc.) sont analysés pour mieux apprécier son travail d’appropriation recréatrice et éclairer la controverse qui accompagne sa réception dans certains milieux académiques. En fin de compte, cette oeuvre paradoxale apparaît à la fois comme une archéologie du discours africain et « un récit pour soi » ou une histoire du sujet africain allant de la réification coloniale à la liberté de se poser comme la source d’un discours à travers lequel il réinvente l’Afrique et lui donne une nouvelle destinée loin des pièges réductionnistes, que ceux-ci relèvent de l’eurocentrisme ou de l’afrocentrisme.

Robespierre, une politique de la philosophie – Georges Labica

pdf

epub

Robespierre n’a pas écrit sur la Révolution : il l’a vécue, il a été emporté par son mouvement et lui a sacrifié son existence. Sa pensée politique – c’est là son originalité – est, comme l’explique Labica, pensée de l’inédit, produite au moment où elle se joue. Une politique de la philosophie donc, ou quand les actes sont immédiatement responsables devant les principes, et vice versa. Car Robespierre fut aussi un pragmatique : attentif aux rapports de force, parfois bousculé par les événements, il a cherché, inlassablement, le parti du peuple, de la démocratie et de l’égalité. Préserver et continuer la Révolution envers et contre tout, c’est l’exigence qui maintient la cohérence de son action et de ses prises de position sur la guerre, la mort du roi, la religion. Quand il est question de Robespierre, les jugements passionnels l’emportent souvent sur la rigueur et l’honnêteté. Ecrit dans la tourmente du Bicentenaire, ce livre nous rappelle qu’il fut, avant tout, un homme de son temps. Temps révolutionnaire qui exigeait il est vrai « le courage de la pensée ». De là la « dignité philosophique » de Maximilien Robespierre, de là aussi l’infirmité de nombre de ses détracteurs, passés et actuels.

Marx, penseur du possible – Michel Vadée

pdf

epub

L’auteur montre que Marx admet diverses formes de possibilités : abstraites ou théoriques, concrètes ou historiques, et surtout une possibilité réelle, celle d’un « règne de la liberté ». Procédant à une analyse des textes, l’ouvrage enchaîne les catégories marxiennes essentielles : lois, causes, moyennes, tendances, forces, développement et finalité historiques. L’auteur souligne également l’influence d’Aristote et d’Epicure sur le mode marxien de pensée.

Le Livre des pénétrations métaphysiques – Molla Sadra Shirazi – Traduction: Henry Corbin

pdf

epub

Qu’est ce que l’être ? Cette question passe pour fonder la philosophie. Encore faut-il s’entendre sur le sens du mot « être ». L’essence des choses détermine-t-elle leur existence ? Devons-nous affirmer, au contraire, que l’existence conditionne l’intensité d’être qui qualifie une certaine réalité ? Mollâ Sadrâ Shîrâzî, dans ce traité écrit en Iran au siècle de Descartes et de Leibnitz, médite ces questions qui sont encore les nôtres. Mais les solutions qu’il propose s’évadent hors de nos perspectives, après avoir opéré une révolution décisive dans la métaphysique des Orientaux. Penseur shî’ite en butte à la persécution, Mollâ Sadrâ est la plus haute figure de la philosophie iranienne islamique au temps splendide de la cour safavide d’Ispahan. Sa doctrine du primat de l’existence, que le présent ouvrage expose complètement, ouvre sur une interprétation spirituelle de la résurrection des corps.
Cette traduction par Henry Corbin qui fut aussi l’éditeur du texte original, a fait événement : par son ample introduction, il situe la question de l’être et déploie une explication comparée de ce que l’Occident grec puis médiéval en ont fait, avec la tradition shî’ite.

Le Mythe de l’islamisation – Essai sur une obsession collective – Raphaël Liogier

pdf

epub

Depuis le milieu des années 2000, un mot s’est immiscé dans le débat : islamisation. Les musulmans, dont la population s’accroîtrait dangereusement, chercheraient à submerger numériquement et culturellement l’Europe. L’imaginaire du complot déborde ainsi peu à peu le cadre de l’islamophobie ordinaire. Si cette perception paranoïaque était restée l’apanage d’une poignée d’extrémistes, elle ne ferait pas question, mais elle envahit aujourd’hui l’espace public, imprègne les discours de politiciens écoutés et les analyses d’auteurs réputés sérieux.

Cet essai salutaire s’attelle à déconstruire ce qui n’est autre qu’un mythe et interroge l’obsession collective qu’il recèle. Il montre ainsi que la « bombe démographique musulmane » qui serait prête à éclater sur le triple front de la natalité, de l’immigration et de la conversion relève du fantasme. Quant au regain de ferveur spirituelle et au renouveau identitaire des musulmans, ils n’ont pas la signification conquérante ni même politique que suggère l’épouvantail de l’« islamisme ». Cette réfutation en règle permet enfin de comprendre pourquoi l’Europe et la France en particulier ont tant besoin de l’« ennemi musulman ».

Histoire de la philosophie islamique – Henry Corbin

pdf

epub

La philosophie en terre d’Islam n’a pas seulement recueilli l’héritage des Grecs. Son rôle dans l’histoire ne s’est pas achevé avec Averroës. Jusqu’à nos jours, elle n’a cessé d’engendrer une des plus riches métaphysiques qui soient. Henry Corbin fait plus ici que nous révéler les moments de cette longue histoire. Il en dévoile le sens et l’intention herméneutique : comment, des Ismaéliens à Avicenne, de Sohravardî ou d’Ibn ‘Arabî à l’Ecole d’Ispahan, s’est constituée une exégèse du Livre saint, et comment est née une philosophie prophétique. L’auteur a pour voeu que ces pensées ne restent pas inconnues du public occidental, mais qu’elles prennent enfin la place qu’elles méritent dans le cours de notre propre questionnement. Le lecteur trouvera dans ce livre enfin réunies les deux parties, jusqu’ici éditées séparément, de cette Histoire, qui couvre ainsi plus de dix siècles.

Antonio Gramsci: Guerre de mouvement et guerre de position – Razmig Keucheyan

pdf

epub

Avec raison, Gramsci (1891-1937) reste considéré comme l’un des marxistes de l’entre-deux-guerres les plus importants. Le choix d’extraits, réunis ici en 7 chapitres, embrasse l’ensemble de ses écrits de prison et tente de mettre en évidence plusieurs de ses concepts : hégémonie, américanisme, culture nationale populaire, etc.

Les pages parmi les plus intéressantes sont celles qui reviennent sur l’articulation entre société civile et politique, direction et domination, force et persuasion, qui dessine une nouvelle conception de l’État – « hégémonie cuirassée de coercition » (p. 40) –, sensée mieux correspondre aux changements historiques opérés en Occident depuis la fin du XIXe siècle. D’où une réflexion sur la stratégie à adopter au regard du succès de la révolution en Russie et de son échec partout ailleurs. Également captivants, les passages consacrés à l’américanisme, à savoir les nouvelles méthodes et organisations de travail mises en œuvres aux États-Unis dans les usines Ford. Gramsci y voit une combinaison habile de la force et de la persuasion, une pression matérielle et morale, une rationalisation de la production, parallèle à une rationalisation des instincts sexuels où l’enjeu est « le processus de transformation psycho-physique » de l’ouvrier moyen (p. 303). Au fil des pages, se révèle alors un marxisme original, insistant sur les liens entre théorie et pratique, réflexion et volonté – « on ne peut prévoir « scientifiquement » que la lutte » (p. 120) –, sur les moments de crise et le complexe de compromis, d’équilibres instables, qui se noue par le biais de l’hégémonie de la classe dirigeante et appelle à un renouvellement complet de la stratégie des luttes.

Corps spirituel et terre celeste: De l’Iran mazdéen à l’Iran shïite – Henry Corbin

Corps spirituel et terre celeste -

epub

pdf

Rédigé entre 1953 et 1960, le présent essai montre qu’on ne peut réduire Corbin à un simple historien de la philosophie. Si les Macrobe de l’Antiquité tardive et les Pléthon de l’époque byzantine ont ponctué son œuvre, ce fut pour aider à réactualiser le néoplatonisme au cœur de nos débats. Devenu orientaliste, Corbin dérangea plus qu’un antimoderne. Comme Sartre, il n’en appela ni à la vérité ni à l’absolu, et se saisit d’un discours particuliler ; mais ce discours, c’est en Iran qu’il est allé le chercher. Son livre prête en effet au néoplatonisme de ce pays une mission spirituelle faisant résonner le passé préislamique (l’Iran mazdéen) dans la gnose de l’École d’Ispahan (l’Iran shî’ite).

Quand le paganisme se voit concilié avec le monothéisme, un tel dépassement permet, plutôt que brandir le concret contre l’abstrait, de s’ouvrir enfin au vrai. Loin d’être une métaphore, le vrai recouvre, pour Corbin, un événement à prendre à sa source. Là où l’on opposa à l’existentialisme un vain réenchantement du monde, la dialectique de ce livre, plus radicale et réaliste, invite à s’engager dans le monde imaginal. Le lecteur en découvrira une charte vive d’actualité.

Nos ancêtres les Arabes. Ce que notre langue leur doit- Jean Pruvost

Résultat de recherche d'images pour "Nos ancetres les Arabes - Ce qu - Jean Pruvost"

epub

Ce que notre langue leur doitLa langue arabe offre à la langue française force mots, sans que personne ne s’en doute. Que la langue arabe vienne en troisième position après l’anglais et l’italien a de quoi surprendre.Dans l’alimentation, par exemple, une pastèque, des artichauts, des aubergines, des épinardsà l’estragon, une mousseline, un sorbet arrosé de sirop, en buvant de la limonade ou une orangeade, pour finir avec un café, sans sucre, et un alcool, tout cela vient du monde arabe. Pour la mode, une jupe de coton, un gilet de satin, un caban ou une gabardine… Pour le savant, l’algèbre, les algorithmes, les chiffres…Tous les domaines de l’existence sont ainsi répertoriés pour rappeler les mots arabes que nous utilisons, qu’il s’agisse de la flore, de la faune, des parfums et bijoux, de l’habitat, des transports, de la guerre, des couleurs, des fêtes, de la musique, des lettres et des arts, des religions, etc. Sans oublier les effets sur notre langue de la colonisation, de la guerre d’Algérie, du rap…Pour Lavisse, « Nos ancêtres les Gaulois » étaient avant tous des barbares et sans les Romains et la civilisation arabe, qui a irrigué tous le Moyen Âge, la Renaissance aurait encore tardé.Jean Pruvost nous offre une nouvelle fois l’occasion de nous plonger dans le grand voyage des mots de la langue française.

Architecture unitaire – Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel – Jean-Baptiste André Godin

pdf

Influencé par la lecture de Charles Fourier, Jean-Baptiste André Godin, l’inventeur du fameux poêle, se lance, dans une tentative utopique de bâtir une société modèle. La solution sociale qu’il expérimente – fondée sur l’association du capital et du travail – ne se veut pas une tentative personnelle mais un exemple à suivre et à améliorer. Persuadé de la capacité de l’architecture à interagir sur les comportements, il édifie à partir de 1858, un ensemble singulier à proximité de son usine : le Familistère de Guise. Véritable « cité de l’avenir », elle préfigure un monde harmonieux, celui du progrès et de l’épanouissement individuel dans un univers ayant jugulé la lutte des classes. Quand bien même ses écrits et réalisations peuvent être perçus de différentes façons comme en témoignent, depuis lors, réactions comme analyses, ce qui étonne dans la mise en œuvre du Familistère est son caractère précurseur. Dès 1860, le premier des trois édifices de cet « habitat unitaire » est achevé. Seule ou presque la Cité Napoléon, construite sous l’impulsion du président Louis-Napoléon, l’a précédé. Et encore… puisqu’il s’agit d’une « caserne ouvrière » et non d’un « palais pour le peuple ». En effet, les logements sains que Godin réalise sont complétés par toutes sortes d’équipements et de services (crèche, école, théâtre, coopérative d’achat, lavoir, infirmerie, etc.) qui procurent aux habitants du Palais social les « équivalents de la richesse ».

La Raison dans l’histoire – Introduction aux leçons sur la philosophie de l’histoire du monde – Friedrich Hegel

pdf

La Raison dans l’histoire est le titre que l’on a donné à l’introduction aux leçons de Hegel sur la philosophie de l’histoire du monde. Il manquait pour ce texte important une traduction claire et fidèle. C’est ce à quoi s’emploie Laurent Gallois, sans rien céder sur l’exigence philosophique.

Selon Hegel, c’est dans l’histoire du monde que la liberté et l’esprit se réalisent, sous la forme de l’instauration d’un État de droit et à travers les œuvres de la culture, de l’art et de la religion. Il y a de la raison dans l’histoire et il appartient au philosophe de la révéler. La raison domine le monde ; elle ne lui est pas extérieure ou étrangère ; elle ne relève pas seulement de l’abstrait et du théorique : elle est la matière même de l’histoire du monde. Et c’est à la philosophie que revient la charge de dire et de penser cette histoire.

Traduit de l’allemand par Kostas Papaioannou

La domination masculine_Pierre Bourdieu

Résultat de recherche d'images pour "la domination masculine Bourdieu"

pdf

La domination masculine est tellement ancrée dans nos inconscients que nous ne l’apercevons plus, tellement accordée à nos attentes que nous avons du mal à la remettre en question.

La description ethnographique de la société kabyle, conservatoire de l’inconscient méditerranéen, fournit un instrument puissant pour dissoudre les évidences et explorer les structures symboliques de cet inconscient androcentrique qui survit chez les hommes et les femmes d’aujourd’hui.

Mais la découverte des permanences oblige à renverser la manière habituelle de poser le problème : comment s’opère le travail historique de déshistorisation ? Quels sont les mécanismes et les institutions, Famille, Église, École, État, qui accomplissent le travail de reproduction ? Est-il possible de les neutraliser pour libérer les forces de changement qu’ils entravent ?

Intuition et abstraction – Guillaume d’Ockham

Intuition et abstraction

pdf

Intuition et abstraction n’est pas le titre d’une œuvre de Guillaume d’Ockham (1285-1347), mais le nom que David Piché a choisi pour publier, en 2005, une série de textes extraits de l’œuvre du Venerabilis Inceptor. Ces textes, qui ne sont pas consécutifs dans l’œuvre d’Ockham, se regroupent sous le thème de l’intuition et de l’abstraction.
Toute personne s’attendant à trouver ici un pur traité d’épistémologie risque d’être déçue. En plongeant dans les problématiques du bas moyen âge, le lecteur plongera évidemment dans des problématiques théologiques, et se demandera avec Ockham si nous pouvons avoir ici-bas une intuition des vérités théologiques, ou, pour prendre un exemple plus singulier, si l’ange supérieur intellige avec un plus petit nombre d’espèces que l’ange inférieur. Dès lors, on est en droit de se demander si un tel ouvrage peut intéresser quelqu’un d’autre qu’un médiéviste, un théologien, ou encore un latiniste (la traduction est accompagnée du texte original).

Introduction à la critique de la raison arabe – Mohammed ABED AL-JABRI

pdf

En cette fin de siècle, la pensée arabe semble déchirée entre un fondamentalisme qui veut reconstruire le présent sur le modèle d’un passé idéalisé et un modernisme importé qui rejette la tradition. Dans cet essai, Mohammed A. Al-Jabri refuse cette fausse alternative et explore une voie d’accès philosophique originale à la modernité arabe. Dans la première partie de cet ouvrage, l’auteur réfute l’étroitesse des interprétations fondamentalistes, libérales ou marxistes de la tradition. Cette critique lui permet ensuite d’établir les principes d’une lecture historique objective des blocages conceptuels de la raison arabe. Dans la seconde partie, il applique sa méthode à l’histoire de la philosophie arabo-islamique du Xe au XXe siècle, dont il explore les limites et les potentialités à la lumière des luttes politico-idéologiques de l’époque. C’est dans l’Andalousie d’Ibn Hazm et d’Averroès que M. A. Al-Jabri retrouve les traces d’un rationalisme arabe à la fois ouvert et enraciné. Et c’est l’héritage méthodologique de la pensée andalouse qu’on retrouvera au XIVe siècle à la source de la pensée historique novatrice d’Ibn Khaldûn. En retraçant la généalogie de sa propre modernité philosophique, ce livre offre à la pensée arabe une manière radicalement nouvelle d’assumer son rapport au passé. Au lecteur européen, il fournit des clés pour la redécouverte d’un univers intellectuel auquel la pensée occidentale a su jadis puiser.

Hannah Arendt – Responsabilite et jugement – Hannah Arendt

 pdf       epub

Vous êtes  » normal « , une personne ordinaire. Ni un criminel, ni un idéologue, ni un monstre pathologique. Un jour, toutes les normes auxquelles vous étiez habitué s’effondrent. Dès lors, vous courez le risque d’être complice des pires choses.

Comment l’éviter ? Comment distinguer le bien du mal ? Comment dire  » non  » ? En essayant d’évaluer la situation. Pour cela, explique Hannah Arendt, il faut penser – et penser par soi-même. Cet acte-là, dit-elle aussi, n’est pas réservé à une élite.

Émettre un jugement et prendre ses responsabilités, chacun, quel qu’il soit, peut le faire. Encore faut-il en avoir la volonté… Un livre essentiel, par l’un des plus grands philosophes de notre temps

Marc JOLY – La revolution sociologique

 pdf          epub

Au tournant du XIXe et du XXe siècle, l’ordre de la pensée, du savoir et des représentations a été ébranlé par la sociologie naissante. L’image de l’« homme », de l’existence humaine, s’en est trouvée profondément bouleversée. Cette révolution sans morts ni barricades a en revanche fait de nombreuses victimes, à commencer par la philosophie. Face à l’idée d’une autonomie et d’une singularité irréductible des faits sociaux, parachevant le développement d’approches objectivistes de l’esprit humain, la philosophie s’est retrouvée acculée, sommée de se redéfinir et d’abandonner à la sociologie, au moins provisoirement, les terrains de la morale et des conditions de possibilité de la connaissance.
Avec Max Weber, Georg Simmel et Ferdinand Tönnies en Allemagne, Émile Durkheim et surtout Gabriel Tarde en France, la sociologie consacra, tout d’abord, le principe d’une pluralité de déterminations historiques et objectives pesant sur l’existence humaine. Elle ratifia, ensuite, l’avènement d’une conception nouvelle de la construction théorique, respectueuse de la complexité et de la force contraignante des faits ainsi que de la nature « sociale » des catégories de pensée et des pratiques de production et de transmission des connaissances.
Une grande partie de la philosophie du XXe siècle peut être lue comme une réponse à cette révolution cognitive. C’est ainsi que Henri Bergson, Georges Canguilhem, Martin Heidegger, William James, Karl Jaspers, Maurice Merleau-Ponty ou encore Bertrand Russell sont soumis, ici, à une grille d’analyse inédite.
Un ouvrage aussi documenté qu’audacieux, qui offre la première histoire croisée de la sociologie et de la philosophie.

Les gens de rien – André Gueslin

pdf            epub

Une exploration de la grande pauvreté du XXe siècle permet de rendre compte de constantes et d’évolutions. Le progrès économique et social comme les thérapeutiques de lutte ont fait régresser certaines pathologies. La vieillesse comme l?infirmité ne sont plus synonymes de chute automatique dans la trappe de la grande pauvreté. Le chômage est mieux indemnisé et la perte de l?emploi n?implique plus une pauvreté quasi automatique.

Il faut cependant nuancer fortement le propos. Dans tous les pays où le chômage progresse, la France en premier lieu, la nécessité de secours augmente corrélativement. Le chômage fabrique bien de la misère et l?on n?est pas surpris que l?irruption de ce fléau ait provoqué l?apparition de la thématique de l?exclusion. Si les pauvres ne meurent plus de faim, ils continuent à mourir de froid dans les rues ou même, comme au cours de l?été 2003, de chaleur excessive.

Le paysage de la pauvreté se renouvelle. La disparition des vieillards des routes du vagabondage a fait place à l?irruption de jeunes qui ne réussissent pas à s?intégrer. Le drame de familles monoparentales reste présent. L?immigration, notamment dans ses formes extrêmes avec la montée des sans-papiers, engendre toujours la pauvreté. On le voit, ce monde comporte une multitude de catégories qu?il est bien difficile d?agréger sur le plan social et le plan culturel.

Dans une société où le travail reste une valeur centrale et le fondement d?un revenu, on est amené à en déduire qu?il y aura toujours des pauvres, dans la mesure où il existera toujours des personnes inaptes au travail du point de vue psychologique. A cet égard, les mentalités ne sont pas prêtes à tolérer cette masse de « gens de rien » perçus comme « inutiles au monde ».

Capitalisme et schizophrenie L’Anti-Œdipe – Gilles Deleuze

pdf

Qu’est-ce que l’inconscient ? Ce n’est pas un théâtre, mais une usine, un lieu et un agent de production. Machines désirantes : l’inconscient n’est ni figuratif ni structural, mais machinique. – Qu’est-ce que le délire ? C’est l’investissement inconscient d’un champ social historique. On délire les races, les continents, les cultures. La schizo-analyse est à la fois l’analyse des machines désirantes et des investissements sociaux qu’elles opèrent. – Qu’est-ce qu’Œdipe ? L’histoire d’une longue “ erreur ”, qui bloque les forces productives de l’inconscient, les fait jouer sur un théâtre d’ombres où se perd la puissance révolutionnaire du désir, les emprisonne dans le système de la famille. Le “ familialisme ” fut le rêve de la psychiatrie ; la psychanalyse l’accomplit, et les formes modernes de la psychanalyse et de la psychiatrie n’arrivent pas à s’en débarrasser. Tout un détournement de l’inconscient, qui nous empêche à la fois de comprendre et de libérer le processus de la schizophrénie.

Guillaume d’Ockham le singulier – Pierre Alféri

pdf

Au début du XIVe siècle, Guillaume d’Ockham assigna à la philosophie une tâche nouvelle, dont elle a encore à s’acquitter : penser la singularité de chaque chose, décrire depuis ce point irréductible le contenu de l’expérience et le fonctionnement du langage. Pour cerner ce projet, on propose ici une interprétation systématique de la pensée d’Ockham. En affirmant résolument leur singularité, il cherche dans les choses mêmes un point de départ modeste pour la philosophie. C’est le projet d’une ontologie réduite à sa plus simple expression. Il demande à l’expérience de montrer comment cet arbre, cette pierre devient pour nous l’élément d’une série – les arbres, les pierres. C’est le projet d’un empirisme. Il demande au langage de montrer que l’on peut, fût-ce par des termes généraux, signifier des choses singulières, afin d’analyser la référence sous toutes ses formes. C’est le projet d’un nominalisme. Singularité, sérialité, référence : trois faits fondateurs et trois questions à nouveau ouvertes. Qu’est-ce que le singulier ? Comment, autour de lui, constituer des séries ? Comment le signifier ? Cet ouvrage est paru en 1989.

La Double Absence. Des illusions de l’émigré aux souffrances de l’immigré – Abdelmalek Sayad

pdf 

Ce livre présente la synthèse de vingt années de recherches, menées en France et en Algérie, sur l’émigration et l’immigration, deux phénomènes qui sont aussi indissociables que le recto et le verso de la même feuille et pourtant très différents en apparence, au point qu’on croit pouvoir comprendre l’un sans connaître l’autre.

Abdelmalek Sayad restitue à l’immigration tout ce qui en fait le sens, c’est-à-dire le non-sens : par des entretiens admirables de délicatesse et de compréhension, il amène les immigrés à livrer le plus profond de leur intimité collective, les contradictions déchirantes dont leur existence déplacée est la conséquence. C’est par exemple l’immense mensonge collectif à travers lequel l’immigration se reproduit, chaque immigré étant conduit, par respect pour lui-même et aussi pour le groupe qui lui a donné mandat de s’exiler, à dissimuler les souffrances liées à l’émigration et à encourager ainsi de nouveaux départs. Ce sont les contradictions de tous ordres qui sont inscrites dans la condition d’immigré, absent de sa famille, de son village, de son pays, et frappé d’une sorte de culpabilité inexpiable, mais tout aussi absent, du fait de l’exclusion dont il est victime, du pays d’arrivée, qui le traite comme simple force de travail. Autant de choses qui ne sont pas seulement dites dans le langage habituel de la littérature critique, mais également dans la langue que les immigrés emploient eux-mêmes pour faire part avec beaucoup d’intensité et de justesse, de leur propre expérience. On ne pourra plus, après avoir lu le livre, regarder de la même façon les immigrés que l’on croise distraitement dans le métro ou dans la rue, ni écouter avec la même indulgence les discours dont ils font l’objet et qui, même les mieux intentionnés, les enfoncent dans leur étrangeté.

Les Carrefours du labyrinthe – Cornelius Castoriadis

pdf

Les essais rassemblés ici se rejoignent dans une même perspective. Ils combattent la prétention scientiste de notre époque, en partant des pratiques où elle s’était installée : psychanalyse, linguistique, économie politique. Pour Castoriadis – on en a eu la preuve, notamment avec L’Institution imaginaire de la société – la philosophie n’est pas un exercice abstrait et ce n’est qu’à partir des  » étants « , que l’on peut valablement parler de l’être. La mise à mort du néo-positivisme, à laquelle procède ce livre, ne se fait pas du haut du ciel des idées, mais dans la praxis la plus contemporaine. Castoriadis frappe des coups très durs qui annoncent la fin d’une époque et la renaissance d’une raison libérée du rationalisme.

de la philosophie à la libération – Enrique Dussel

pdf